AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Once upon a time...[Pv : Viridi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Queen Chrysalis
Admin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 02/03/2016

Feuille du poney
Niveau: 10
Énergie Vitale :
53/53  (53/53)
Expérience :
49/100  (49/100)

MessageSujet: Once upon a time...[Pv : Viridi]   Sam 31 Déc - 18:45

Aussi loin qu'elle s'en souvienne la reine n'était pas souvent appelée par ses enfants royaux. Leurs caractères faisait à lui seul en sorte qu'il s'éloignait d'elle lentement avec l'âge, parfois à son grand dam comme l'avait si bien prouvé Tristis du temps ou il avait été libre. Vieillesse ennemie qui ne rebutait pas son corps, non, la reine était encore trop jeune pour cela, ma chaque jour qui passait, elle remarquait non sans mal que ses enfants devenaient plus distant. Cela était une des peines en son coeur, ce qui prouvait que malgré les massacres causé lors des temps passé, ce dernier n'était pas encore tombé en poussière et restait battant. Son expérience était là pour parfaire son existence et faire de sa vie une lueur dans cette communauté qui était la sienne. Une reine, un guerrière et peut-être un jour bien plus qu'une dévoreuse de monde, ainsi était l'image que l'on lui avait donnée.

Le temps semblait calme dehors, chacun travaillait comme il faut malgré le léger froid qui s'installait dans le creux du jour. L'humidité de la brume se faisait tout autant sentir, même dans les strates supérieures de la ruche, bien qu'elles soient sous terre. La terre sous ses sabots se faisait poisseuse alors que la reine parcourait lentement ce lieu, ce trou dans lequel elle vivait depuis si longtemps. Tout cela pour prendre place à un endroit précis ou l'on lui avait donné comme une sorte de rendez-vous bien rapide. Sa propre fille voulait la voir, elle et elle seule, sans que le moindre autre enfant ne vienne les déranger durant leur petite discussion. A vrai dire, cela ne ressemblait pas à sa fille, il devait y avoir quelque chose de terriblement spécial pour qu'elle la demande ainsi. Advienne que pourra car il fallait s'attendre à tout de sa part, ce n'était pas sa fille pour rien, mais en aucun cas elle ne croyait cette dernière capable de la défier et surtout d'aller dans un intérêt autre que celui de la ruche.

Lentement une fois sortie elle vint se poser sur les branches de l'uns des nombreux arbres mors aux alentours. Sur la branche épaisse sur laquelle elle se retrouvait désormais, elle s'allongea comme un vieux chat le fera, batifolant des ailes de satisfaction suite à sa posture. Lentement elle laissa le temps passer, Chrysalis était arrivé en avance dans l'espoir de se vider l'esprit. Laissant les minutes s'écouler au rythme de son souffle elle ferma les yeux, attendant l'arrivée prochaine de sa fille et ce que cela allait engendrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viridi

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 13/01/2016

Feuille du poney
Niveau: 5
Énergie Vitale :
30/30  (30/30)
Expérience :
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Once upon a time...[Pv : Viridi]   Dim 1 Jan - 11:38

Le moment était venu, venu de la prévenir, de mettre les choses au clair. La nouvelle n'allait probablement pas lui plaire. Nos règles étaient claires et je les connais. Elle n'allait pas être la seule à le prendre mal, mon idiot de frère aussi, refermé comme il est, dommage, lui qui voulait me voir sur le trone allait sans doute vouloir ma mort pour laver le déshonneur que je me permettais de jeter sur la famille. Un déshonneur? Non. Une évolution, un changement, j'ai... changé. Les émotions se bousculent dans ma tête depuis quelques jours et je peine à réfléchir depuis, à les comprendre, à les comprendre. Mon regard se posa sur la source de tout ce chamboulement en moi, mon ventre, légèrement rebondie, ce n'était plus qu'une question de temps avant qu'il ne prenne des dimensions vraiment visibles, mais Mère le sentirait, mes phéromones avaient changé, ça se sentait que je portais la vie en moi à présent. J'avais grandi aussi, j'étais plus forte, mes ailes n'étaient plus vraiment une gène, du moins pas trop, ma corne aussi s'était développée.

Mère me verrait peut-être comme une menace, une traitresse, ou sera t elle remplie de fierté, qu'importe, je partirais de toute façon, mais jamais je ne la verrais comme une rivale, je travaillais toujours pour la ruche, pour la Famille. Et il fallait qu'elle le comprenne! L'heure était venue d'aller jusqu'à elle. Je sentais sa présence à travers le Lien de la Ruche, pour l'instant, je le savais, je le sentais, avant que ma progéniture naisse, je devrais à mon tour évoluer et devenir la reine d'une nouvelle génération de changelings... Mais seront ils des changelings? Les verrais je ainsi? Non, je les verrais comme mes petits, je les verrais avec le même amour que me donnait Mère en me couvant de son regard.

Je lui avais dit de m'attendre hors de la ruche, préférant que cela soit entre nous, qui sait ce qu'elle avait donné comme directives à mes frères et soeurs si l'une d'entre elles devenaient une future mère? La prudence d'une reine, je ne l'avais acquis que depuis peu grâce à mon état, qui sait ce que je gagnerais en plus plus tard? Probablement la haine de ma Famille. Je n'étais pas dupe, Mère ne verrait pas cela d'un bon oeil, même si j'étais sa préférée. Nos lois sont claires, une ruche et c'est tout, le prétendant au trone devait soit quitter le terrain de chasse et fonder son royaume, soit abattre sa génitrice et s'emparer de son titre, et moi? Je comptais briser ces lois. Quelle audace! Jamais elle ne l'acceptera...

Je prenais mon temps pour venir, observant le paysage marécageux qui défilait sous mes pas. Depuis quelques temps, j'avais gardé mon camouflage dans le nid, pour cacher mon secret. Cela n'avait interloqué personne, les drones eux-mêmes le faisaient, pourquoi pas une Princesse? Mais bientot j'allais me dévoiler à Mère et alors elle verrait la carapace d'ordinaire sombre de mon abdomen briller doucement de la lueur verte de la vie insectoide se développant en moi. Elle était là, allongée sur une branche, fière comme un lion, dominante comme toujours, le léger agacement en voyant sa posture me surprit mais ce n'était guère étonnant, j'étais une future dirigeante, c'étaient mes instincts primitifs qui parlaient, je les muselais fermement tout en m'approchant de la reine. Je fis volontairement craquer une branche sous un de mes sabots pour attirer son attention. Je laissai quelques secondes de silence passer entre nous, incapable d'expliquer la situation avec des mots, alors je laissai le voile tomber en reprenant ma forme changeling, les ailes bien repliées contre mon dos.

-Bonjour, Mère.

Je ne pus retenir la fierté qui transparaissait dans ma voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queen Chrysalis
Admin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 02/03/2016

Feuille du poney
Niveau: 10
Énergie Vitale :
53/53  (53/53)
Expérience :
49/100  (49/100)

MessageSujet: Re: Once upon a time...[Pv : Viridi]   Dim 1 Jan - 19:45

La brume était un masque, un masque total dans lequel tout le monde pouvait se cacher. Les apparences se dissimuler dans la forme blanche et épaisse qui recouvrait les alentours de ces terres. Cette fumée dégager un irrémédiable ennui, les dents de la reine parfois claquaient les unes contre les autres montrant son insatisfaction quand à sa fille qui la faisait attendre. Cette envahissante blanche perturbait les esprits le cerveau l'impression que peu d'être en elle. Telles des limbes profondes dans lesquelles tous se perdent un jour ou l'autre que ce soit par échec ou bien encore par simple naufrage de l'âme.

Elle fini par se rendre compte d'un certaine présence juste à coté d'elle. Une présence plus forte, que l'on pouvait nommer comme... rivale. Tout semblait si doux pourtant, car malgré cette présence croissante, cette dernière ne semblait pas lui vouloir de mal, au contraire, en dépit de la météo du jour, elle paraissait à même joyeuse et déterminée, plus que jamais.Les dents de la reine claquèrent, dans un souffle qui semblait d'un coup sec c'est un ordre la surprise de ce qui le faisait désormais face. Chrysalis se tue en apprenant la nouvelle, la véritable raison de son silence pendant si longtemps. La petite semblait savoir bien grandit, trop vite pour une mère qui savait déjà ce qui allait se passer par la suite. Pour la première fois depuis des siècles les larmes commencèrent à couler sur ses joues noires surplombées par les yeux emplis d'une émotion indescriptible.

Le temps passait et il fallut de longues minutes à la reine pour se calmer dans le plus grand des silences. Durant toute cette période elle fit en sorte de pas montrer son ressenti à sa fille. Peut-être est-ce par dignité que Chrysalis se comportait ainsi, ou bien alors par pure vanité de sa personne. À vrai dire elle ne savait pas vraiment comment le prendre, une nouvelle pareille ne s'assimile pas facilement, encore moins lorsqu'il s'agit de l'un de ses enfants favoris.

"- Est-ce là la voie que tu as choisie?"

Le ton était grave, presque insoutenable pour une grande majorité de ses enfants. On pouvait lire dans sa voix toute la gravité de la situation, était-elle prête à en payer le prix? Ou bien était-elle encore au fond d'elle une enfant qui avait fait une erreur? La reine devait juger cela et se faisant elle agit immédiatement. S'accrochant à la branche , se positionnant tel que le ferait un opossum, les pattes maigres mais fortes s'agrippant à la branche.

"- Tu connais les conséquences de tes actes non?"

Elle allait la tester, car il fallait que sa file lui prouve qu'elle pouvait assumer ses actes. Toute l'aura que la reine avait en elle s'échappait par vague, terrifiant toute la ruche qui se figeait sous la peur. Chaque battement de coeur était compté, chaque mouvement était assimilé de ses grand yeux verts. La seule pensée de la reine était "montre moi ce que tu vaut"....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viridi

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 13/01/2016

Feuille du poney
Niveau: 5
Énergie Vitale :
30/30  (30/30)
Expérience :
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Once upon a time...[Pv : Viridi]   Lun 2 Jan - 10:06

Elle claqua des dents, surprise en voyant les changements en moi, laissant le silence reprendre ses droits comme le brouillard qui nous enveloppait. Je respectais cela, attendant qu'elle comprenne ce que tout cela signifiait. Je n'avais pas besoin de me servir du lien de la Ruche pour la comprendre, pour la première fois, je pouvais identifier ses émotions à travers son corps. Elle qui d'ordinaire ne cessait de cacher ses intentions à la vu de tous et ses émotions, je pouvais lire en elle comme dans un livre ouvert! Et ce devait être le cas pour elle aussi envers moi. Des perles liquides ne tardèrent pas à couler sur ses joues, elle venait enfin de réaliser ce que je venais de faire et ce que cela signifiait. Etait ce du chagrin ou de la colère que je lisais dans son regard? Je n'en avais aucune idée mais le mien était vide de tout cela, seule la détermination à continuer d'avancer sur le chemin que je m'étais forgée me poussait à aller de l'avant. Elle finit enfin par se calmer et, comme moi, elle n'exprimait plus aucune émotion. L'heure était venue, l'heure de la confrontation.

"- Est-ce là la voie que tu as choisie?"

Si je n'étais qu'une simple Princesse, j'aurais fait un pas en arrière face à son ton, une seule fois elle l'avait utilisé devant moi, contre mon frère alors naif et incontrolable. Mais j'étais plus que cela à présent. La menace ne faisait qu'effleurer ma chitine puis s'envoler avec le vent qui chassait doucement la brume qui engloutissait notre coin de la forêt. Je fis un pas en avant tandis qu'elle se laissait pendre à sa branche.

"- Tu connais les conséquences de tes actes non?"

L'instinct était plus fort que je ne le pensais et même si nous ne le voulions pas, on le suivait toujours. Deux reines ne pouvaient vivre ensemble sur le même territoire, c'était comme ça, à point c'est tout. Mais était ce obligatoire? Non. Suivre ses instincts se résumaient à devenir une bête sans conscience et irréfléchie. Il fallait aller de l'avant. De mes ailes, je caressais mes flancs, me redonnant du courage pour continuer à avancer vers Mère, sourde à son aura agressive qui apeurait mes frères et soeurs. Pour ne pas être perturbée davantage par les pensées de la communauté, je coupai court à notre lien, me raccordant uniquement à la reine, prouvant ainsi que j'avais conscience de ce que pouvait m'apporter ma future condition.

-Oui, Mère. C'est ce que je veux. Mais sommes-nous obligées de nous entretuer car il y aura deux reines à Equestria? Je ne pourrais plus vivre dans la ruche car mes petits seront en dangers en présence de Tristis, je vivrais donc ailleurs. Oui, ce n'est pas lui le père, de toute façon, quand bien même il est un bon géniteur, son égo est bien trop grand pour en faire un bon roi! C'est le poney de l'autre fois, Médiafire. Bien qu'instable, il est comme les autres, manipulable. Vois ma progéniture comme une élite, mi-équine, mi-changeling, peut-être seront ils dotés de la magie des licornes tout en pouvant se camoufler, peut-être seront ils plus forts? L'avenir nous le dira mais je sens qu'ils serviront la Famille tout comme moi. Acceptes tu ma proposition?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queen Chrysalis
Admin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 02/03/2016

Feuille du poney
Niveau: 10
Énergie Vitale :
53/53  (53/53)
Expérience :
49/100  (49/100)

MessageSujet: Re: Once upon a time...[Pv : Viridi]   Lun 2 Jan - 17:53

Seule juge de l'instant présent, également la seule qui allait déterminer un futur dès maintenant. Pour commencer elle parlait trop, ce n'était pas ce que sa mère lui demandait. Parler est l'apanage des faibles, chacun a sa propre méthode pour continuer à vivre, toutefois cela n'avait aucun sens dans un combat, quel genre d'idiot irait parler à son adversaire? C'est ce qu'elle lui imposait, une sorte de rite, à la fois violent et plein de larmes. Que pouvait-elle cette fille, cette enfant, qui comme le pensait et sa mère ne voulait que le bien de son peuple. Pourtant en elle se montrait une certaine réticence à la chose, quelque chose comme un déchirement, une douleur à intime bien trop proche de son cœur.

"- Vivre mourir ce jour le décide, il n'y a pas de mot pour m'attendrir désormais. Je me dois de me comporter comme la mère et comme la Reine que je suis, en affrontant celle qui désormais est un danger."

Descendant son arbre, Chrysalis fut vive, bien plus que sa taille de le laissait paraître. Plus dangereuse qu'un lion, plus vive qu'une guêpe, plus fatale qu'une veuve noire, elle s'avança en silence. Rapport de son sabot la joue de sa fille, petit reine en devenir, au ventre plein de ses innombrables enfants. Viridi tomba par terre, le visage rapidement recouvert de boue de par cette terre sale, sans la moindre trace de végétation. Continuant sur sa lancée l'arène se jeter sur le corps de sa fille, la dominant de toute sa hauteur de toute sa force avant de s'écrouler sur elle, son museau dans son cou et son corps dans ses pattes. Ainsi donc elle resta un long moment comme cela, à la cajoler dans un état d'esprit fébrile. Pourtant les emmène elle pleurait, comme si l'en était de toutes les larmes de son corps, une cascade miroitante de ses états d'âme.

"- Tu sais que je ne veux que ton bien, mais tout autant que tu reste à coté de moi."

Un aveux dans la violence tout autant que dans l'amour maternel des plus pur. La reine ne pouvait dire plus, en tant que mère et en tant que reine, tiraillée entre le devoir et la protection de sa fille. En soit il ne restait qu'elles sur le sol, à nue dans les pattes l'une de l'autre. Dévoilant sentiment et ressentit, pour le meilleur de ce qu'elles avaient à offrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viridi

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 13/01/2016

Feuille du poney
Niveau: 5
Énergie Vitale :
30/30  (30/30)
Expérience :
0/50  (0/50)

MessageSujet: Re: Once upon a time...[Pv : Viridi]   Lun 30 Jan - 21:11

"- Vivre mourir ce jour le décide, il n'y a pas de mot pour m'attendrir désormais. Je me dois de me comporter comme la mère et comme la Reine que je suis, en affrontant celle qui désormais est un danger."

Avant même qu'elle finisse sa phrase, mon coeur battait la chamade et une alarme me vrillait les tympans, m'avertissant du danger mais c'était trop tard. Dotée d'une vitesse et d'une agilité surprenante pour son age et son physique, elle se rapprocha de moi en quelques secondes, tel un serpent. Son sabot m'atteignit à la joue sans que je ne puisse me défendre, m'envoyant dans la boue et la poussière comme si j'étais un fétu de pailles. Alors que je tentais de me relever, un poids me cloua au sol, son corps plus précisément. Elle était forte, trop forte pour moi, je comprenais à présent pourquoi les jeunes reines fuyaient généralement, bien qu'elles n'ont jamais pu réussir à créer leur ruche ailleurs... Quelle idiote j'ai pu être! A présent, mes petits étaient en sursis, à cause de moi... Je m'attendais à sentir la vie me quitter quand un souffle chaud et humide caressant la peau tendre de mon cou et que des sabots s'enroulaient autour de moi, comme la première fois que j'avais vu Mère, bien que j'étais plus petite à l'époque... Et qu'elle pleurait. Mère pleurait, depuis toujours, je l'avais cru incapable de faire cela, même devant la perte de notre première ruche, elle était restée impassible, pourtant, elle semblait brisée, là, contre mon coeur.

"- Tu sais que je ne veux que ton bien, mais tout autant que tu reste à coté de moi."

Mère était fragile. Cette pensée au début légère et fragile venait de prendre de l'ampleur. Plus je la regardais, plus je la sentais et plus la vérité me troublait. Je suis sa Favorite et malgré ma condition, je le restais, et elle était prête à sacrifier l'équilibre de notre ruche pour un seul individu. "La Communauté est notre Force", combien de fois l'avais je entendu le dire à Tristis? Et me le rappeler à chaque fois que j'agissais dans ce sens comme un encouragement? Non, Mère était forte, elle était notre guide, notre génitrice, celle que nous soutenons qu'importe le temps et la situation, si elle flanchait maintenant, la Ruche s'effondrait et alors nos efforts n'auraient servi à rien... Mue d'une force nouvelle qui pulsait dans mes veines, je parvins à repousser Chrysalis avec la même violence qu'elle avait usé sur moi pour me dominer, l'envoyant dans la terre humide, mais je ne la regardais pas avec supériorité, nous étions deux Reines, nous avions le même Role. Celui de dirigeante, celui de Mère. Nous étions égales.

-Mère, ressaisis toi! Es tu donc prête à condamner la Ruche uniquement par égoisme et pour un individu? Voyons, tu es pourtant suffisamment maligne pour savoir que c'est indigne d'une Reine et que, même si je le veux et que nous règnerons ensemble, Tristis reste un problème de taille. Tu ne sembles le voir que comme un princelet déchu mais n'oublie pas qu'il en a appris auprès de toi autant que moi à tes cotés... De plus, ma progéniture et la tienne peuvent ne pas s'entendre comme tu le penses. Je préfère fonder mon propre nid et te servir en tant qu'alliée, ouvre les yeux et vois les avantages de cette entente au lieu de me materner comme si j'étais encore une larve!

Un soupir s'échappa de mes lèvres tandis que le silence reprenait possession des lieux, puis je redressais la tête, inspirant profondément afin de cacher la peine que provoquait chez moi ces dernières paroles.

-Je te laisse quelques minutes pour me donner des conseils pour la suite. Trouver un autre abri me prendra du temps et ma portée ne tardera pas à naitre... Je garderais le Lien entre nous si cela te rassure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queen Chrysalis
Admin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 02/03/2016

Feuille du poney
Niveau: 10
Énergie Vitale :
53/53  (53/53)
Expérience :
49/100  (49/100)

MessageSujet: Re: Once upon a time...[Pv : Viridi]   Dim 5 Fév - 14:21

Dans aucun autre contexte que celui-là elle ne l'aurais laissé partir, comment une personne comme elle, comment une mère comme elle, pourrait-elle continuer de faire du mal à sa propre fille? Elle ne mériterait alors plus de se nommer ainsi: mère. Viridi sa fille parlait d'une manière si étrange après l'avoir repoussée, il était si facile de lui montrer ses erreurs encore une fois, mais dans ces circonstances si particulières était-ce vraiment la meilleure des choses à faire? Les larmes cessèrent d'un coup, la reine reprenant le dessus sur ses sentiments. Elle savait bien qu'un jour cela arriverait, elle à choisit le père? Très bien, tant mieux pour elle, même si y un adieu restait si difficile à entendre.

Se relevant, Chrysalis fit craquer tout ses os, rajoutant au silence cette ambiance sonore morbide comme à chaque fois qu'elle se voulait effrayante. Regardant sa fille souriante, tâchée de terre et d'eau, passant un sabot dans sa crinière pour retirer ces éléments impurs. Elle s'approcha, sans mauvaises intentions, juste une leçon à lui donner, une dernière. Lui tournant autour, silencieuse au regard de braise, observant sa fille dans les moindres détails, sa visage, sa ventre, sa croupe, ses épaules, ses ailes. Tout y passa, sans l'ombre d'un doute, sa queue virevoltait, sévère et juste, caressant le ventre de sa fille, glissant sur ses épaules maladroites. Puis elle s'éloigna d'un petit mètre, la regardant droit dans les yeux.

"- Lorsque tu aura un millénaire peut-être que je réviserais mon jugement, tu es une enfant insouciante qui se veux si généreuse avec sa mère que cette dernière ne la pas vue grandir. Tu n'es pas mon égal ma fille... juste une personne plus mature qu'hier. Retient bien ce que je vais te dire, gamine. De princesse tu deviens reine, tâche de te montrer digne de ton statut, si tu ne le fait pas j'irais te retrouver et te ramener de force refaire ton éducation."

Elle s'amusait, encore, comme un chat pouvait jouer avec son repas avant de le manger brusquement. Il y avait quelques traits félins dans ses gestes et action c'était bien vrai. Elle avança d'un seul coup brusquement, sans se ménager une seule seconde. Frappant le sol de toute sa force en y creusant un petit cratère.

"- Mais retient bien que la prochaine fois que tu me repousse comme ça, je serais sans pitié <3"

Disait-elle avec un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Once upon a time...[Pv : Viridi]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Once upon a time...[Pv : Viridi]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» Choucroute time !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Equestria Adventure :: Zone RPG :: Territoires des Changelings :: La ruche-
Sauter vers: