AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qui ose me déranger dans ma folie?! (feat Chrysalis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tristis

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 03/08/2016

Feuille du poney
Niveau:
Énergie Vitale :
30/30  (30/30)
Expérience :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Qui ose me déranger dans ma folie?! (feat Chrysalis)   Dim 7 Aoû - 20:38

Ceux qui disent avoir connu la solitude et les ténèbres sont des menteurs!
Ca, je me le répète sans cesse depuis... Je ne sais plus, ma mémoire a quelques soucis. Ah, c'est ça de vivre dans une grotte sans lumière ni chaleur, dans la crasse mêlée à la poussière et à la cire suintante des murs, des plaies béantes et avec pour seul bruit perturbant le silence des lieux, ma respiration sifflante. Un déchet, une raclure, voilà à quoi on m'avait rabaissé, une tare dont tout le monde a même oublié le nom. Par le dard qui orne ma queue, combien de fois me suis je répété qu'un jour je leur montrerais à tous quel grand roi je suis? Et combien de temps cela fait déjà que je n'ai pas mangé un bon sorbet à la framboise? Bon sang, ce que j'aime le sorbet à la framboise... Mais non, tout ce que j'ai pu grignoter ici fut des rats et des insectes, oh pas de leur chair, non... de leur amour. Franchement, j'ai réussi à être aimé d'un rat et d'insectes... Je suis un pro dans le flirt après tout. Mais j'en ai assez, je n'en peux plus. Je ne veux plus de cette vie, je ne veux pas craquer et sombrer comme les autres! Comme la douce voix de Vivi me manque... Et Umbra? Amère et prude, quant à Mère... Suave et tentatrice. Si je n'avais pas autant de souvenirs marquant en tête, je ne serais plus là depuis longtemps. Je serais devenu une bête stupide avide d'amour et... Oh! Ahah, c'est exactement ce que je suis devenu...

-TU ENTENDS, MERE? UN MONSTRE! VOILA CE QUE TU AS FAIT DE MOI, UN MONSTRE! ALORS CESSE DE TE TERRER ET OUVRE LES YEUX SUR LES RESULTATS DE TES ERREURS!?

Tss, pourquoi crier autant? Elle ne viendra pas, ce n'est qu'une lache. Elle me l'a bien montré quand elle labourait mon corps de ses sabots. Je me fais du mal pour rien, sauf que j'ai déjà mal, je deviens fou ici, cela fait beaucoup trop longtemps que je suis ici! Aurais je peur de craquer? Bien sûr que non! Bon, peut-être un petit peu, mais qui ne paniquerait pas aux portes de la folie? De l'air, des voix familières, voilà ce qu'il me faut! Mais comment sortir? Suis je en train de rêver ou est ce bien des pas que j'entends résonner au loin? Quelqu'un vient, et ce quelqu'un m'est familier... Le raisonnable aurait été d'attendre de savoir pourquoi elle venait à moi alors qu'elle avait prévu de me laisser pourrir ici, hélas, je n'avais plus toute ma raison. Sans crier gare, je bondis sur ma génitrice, pour finalement me retrouver par terre, le souffle coupé. Quelle andouille, j'avais oublié que j'étais attaché au cou! Mais je n'en tins pas rigueur et lançais mon dard à quelques centimètres de la reine de tous avant de lui sourire.

-Salut... Maman!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queen Chrysalis
Admin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 02/03/2016

Feuille du poney
Niveau: 10
Énergie Vitale :
53/53  (53/53)
Expérience :
49/100  (49/100)

MessageSujet: Re: Qui ose me déranger dans ma folie?! (feat Chrysalis)   Mar 9 Aoû - 12:51

Elle s'ennuyait à en crever. Dans ce genre de jour ou tous semble si détestable que la première chose que vous rêvez de faire est alors de tout détruire. Rien ne pourrait l'en empêcher si elle n'avait eu une chose à laquelle elle tenant tant à coté d'elle: un nouveau né de ses enfants. L'un des nombreux de sa dernière couvée venant d'éclore, qui profitait de tout l'amour que pouvait donner un mère à ce moment précis de son existence. Chrysalis le caressait lentement, attendant que le temps passe pour seule occupation. Il passera pour un chouchou aux yeux des autres, ils n'ont qu'à pas être jaloux. Elle fit craquer son cou, déplaça l'enfant qui ne semblait pas encore la comprendre en vue de sa jeunesse. Elle voulait une chose qui était tout du moins très surprenante lorsque l'on la connaissait. Le revoir, ou plutôt le rencontrer de nouveau après tout ce temps. S'il n'était pas déjà en train de pourrir évidemment.

Seuls ses sabots résonnaient avec hâte le long du corridor froid et dur qui reliait le reste de la ruche à la prise de son imbécile de fils. Elle chuta dans la fosse qui le retenait le détaillant pendant son assaut en une fraction de seconde. Il était lent, top lent suite au manque de nourriture contant, elle connaissait la geôle, sachant inutile le fait d'esquisser le moindre geste à cette distance. Il tomba de son propre fait...  pathétique... Tenta encore autre chose pour échouer de nouveau, pitoyable. Son ressentiment se voyait dans son regard, pour elle il n'était rien. Même lorsqu'il semblait parler amicalement à sa "mère". Elle le puni, se saisissant du dard qui semblait si dangereux. L'immobilisant de sa patte, retourner, frapper, saisir de nouveau, paralyser. Une prise, un coup, une autre prise et le saisir par les quatre sabots. Chrysalis était désormais dans le dos de son fils, bloquant dard et membres en utilisant ses quatre membres. La gueule juste à coté de l'oreille pour pouvoir lui parler distinctement sans jamais avoir à se répéter. Elle le mordit doucement et suavement dans le cou, laissant un peu de sang couler en guise de légère punition. Parla lentement que sn cerveau sous alimenté puisse bien comprendre.

"- Bonjour.... Princelet. Cela fait longtemps, mon fils."

Il n'avait pas prononcé son nom, alors elle ne lui rendait pas cet honneur. Elle se mit à le sentir, il puait la merde et la sueur mais aussi la décrépitude. Passant sa langue serpentine le long de la joue de son fils, elle se mit à sourire. En voilà une chose intéressante pour la distraire en ce jour du nom de rien. Elle le dominait, s'en était jouissif à un point inimaginable, lui le sot qui avait osé la défier il y a quelques temps déjà. Elle se posa en tailleur, logeant le postérieur de son prisonnier entre ces maigres cuisses sans toutefois jamais relâcher ses pattes. Il était trop faible pour faire de la magie et puis ce collier n'était pas présent pour rien non plus à vrai dire dans cette affaire. Il était trop faible physiquement pour lui faire face, un domination presque parfaite si l'on excluait le mental. Point dommageable, il était vraiment beau, peux être le plus magnifique de chacun de ses enfants. Elle passa un sabot le long de sa joue, comme pour lui donner un ultime caresse mélancolie en souvenir de ce passé ou elle avait encore confiance en lui. Puis cessa, attendant d'autres choses amusantes de la par de son "Princelet"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristis

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 03/08/2016

Feuille du poney
Niveau:
Énergie Vitale :
30/30  (30/30)
Expérience :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Qui ose me déranger dans ma folie?! (feat Chrysalis)   Mar 9 Aoû - 19:59

Ah, Mère, Mère, très chère et tendre génitrice! Cela faisait si longtemps que je n'avais pas admiré tes doux yeux verts emplis de malice et d'intelligence, que je n'avais pas senti ton odeur fleuri et encore moins entendu tes pas légers et ton corps se mouvoir avec grace et majesté. Pourquoi donc malgré toute l'admiration et la loyauté que j'ai pour toi, je ressens aussi de la haine? Le sais tu toi? J'ai l'impression d'avoir oublié alors que les quelques cicatrices présentes sur mon corps me prouvent bien que notre dernier échange n'a pas été fort fructueux pour ma personne. Combien de temps suis je enfermé? Tss rien que d'y penser, je souhaite voir ta tête tombée et laver mon honneur dans ton sang encore chaud! Ou alors tout simplement de te rejeter, te laisser pourrir dans ce trou à rat comme tu l'as fait pour moi...Le mépris que je vois dans ton regard force mon esprit à cesser ses divagations, ce qui est fort déplaisant, je ressentais à peine la faim dans cet état de conscience!

Alors que j'allais me redresser sur mon flanc, la bougresse frappa ce qui me rendait si dangereux et qui était si sensible, mon dard bien évidemment, la douleur fut telle qu'un gémissement s'échappa de mes mouchoirs serrées. Cela faisait trop longtemps que je souffrais de la faim et de la solitude alors ce qu'elle me faisait pour punir mon agressivité gratuite ne me faisais pas grand chose, ou alors j'étais à moitié conscient et donc la douleur était à moitié présente dans mon crane. Ou alors la douleur m'avait assommé à peine après quelques minutes de torture. Suis je donc tombé si bas pour que ses simples coups me fassent si mal? Non, je ne peux le concevoir! Et encore moins y croire... Finalement, elle me plaqua au sol, son corps contre le mien, son coeur battant sourdement dans sa poitrine et dans mes tempes. Quelle douceur et cette chaleur... Oui, cela faisait longtemps qu'elle ne m'avait pas serré contre elle. Bouger m'était impossible, elle était bien trop lourde, ce qui voulait dire que j'avais soit maigri et perdu en force, soit qu'elle avait grossi. Un rire s'échappa de mes lèvres à cette pensée, si elle continuait, elle finirait par ressembler à un ballon! Mon poitrail se soulevait de façon désordonné et mon coeur s'affolait lorsque son souffle chatouilla mon oreille droite, était ce de la peur que je ressentais? Sans crier gare, elle me mordit à la gorge, laissant quelques marques et un liquide chaud couler de ma chair à vif, c'était mon sang! Elle osait répandre mon sang?! Inconcevable! Tu vas le regretter sale petite...

"- Bonjour.... Princelet. Cela fait longtemps, mon fils."

Sa voix suave et prédatrice apaisa ma rage mais c'était surtout le nom qu'elle avait employé qui venait de me calmer, n'est ce pas le surnom qu'elle me donnait quand j'étais petit? Et cette léchouille sur ma joue, geste maternelle qui m'avait toujours répugné, que cherchait elle à faire à part ressasser des événements du passé? Soudain, elle changea de position tout en restant cependant sur ma cuisse qui venait de prendre la fonction de trone. Elle me dominait et elle le savait, c'est donc pourquoi elle ne se privait pas de le montrer. Ah si seulement j'avais ma magie ou une épée, elle regretterait tellement cette humiliation... Hélas, elle n'en avait pas fini avec moi, le regard doux et la patte lente, elle caressa ma joue comme le ferait une mère à son enfant, puis elle attendit, plongeant la fosse dans un silence glaçant, et je ne dis pas cela car le froid du sol s’immisçait dans mon corps. Ainsi donc, elle voulait jouer, échanger avec moi, faire passer le temps en agaçant la tare de la ruche, comme elle allait être déçue... Le silence ne me dérangeait aucunement, bien au contraire, ayant vécu depuis des lustres sans partenaire de conversation, je n'avais pu qu'accepter cette situation. Le temps défila sans que je sache exactement combien d'heures ou de minutes s'écoulaient tandis que je regardais le plafond hérissé de stalactites d'où des gouttelettes tombaient inlassablement. Puis vint finalement le moment de parler, mais que dire à part ce qui est évident? Alors le souvenir de ma garde personnelle me revint en mémoire.

-Tu as tenu ta parole, n'est ce pas? Comment va t elle? Si tu es ici, c'est que tu as du temps à tuer, cela veut il dire que tu n'as pas de plans d'invasion médiocres et lourds en sacrifices à échafauder et appliquer? La petite Vivi est donc devenue Reine? Quelle bonne nouvelle, là où tu as fait assassiner des tas de petits et de drones pour finalement échouer, je n'ai sacrifié que ma personne pour réussir, ahah, c'est vraiment hilarant! Elle au moins a des chances de réussir, par contre, c'est une vraie débutante, et naive de surcroit, dommage qu'elle n'ait plus de modèle à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queen Chrysalis
Admin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 02/03/2016

Feuille du poney
Niveau: 10
Énergie Vitale :
53/53  (53/53)
Expérience :
49/100  (49/100)

MessageSujet: Re: Qui ose me déranger dans ma folie?! (feat Chrysalis)   Sam 13 Aoû - 19:09

Etait-ce de la haine? De la colère ou bien encore un certain désir qu'il fallait lire dans son regard? Voir même, un mélange de tout cela, sans harmonie, juste une grande folie pour avoir passé tant de temps ici. Et cela la fit sourire, la reine. Il pouvait la détester et l'aimer autant qu'il le voulait, cela ne changeait rien à ce qui se passait ici. Elle savait qu'il détestait ces gestes, elle savait qu'il était faible et en profitait allègrement en silence pour le moment. Dans cette cave froide et sordide mélange de terre et de glaise, il était assez terreux au toucher, sale depuis de long moment, il aurait bien besoin d'un bain, un seul par an était suffisant, le sien arrivait bientôt malgré la peur évidente des insectes par rapport à l'eau.

Il ne parlait pas, il ne disait rien, il devenait... ennuyeux à en crever. Elle était venue pour cela à la base, tromper son ennui. Elle allait rapidement se lasser de lui à ce rythme, ce sera condamnable. Mais finalement il parla, enfin un peu de distractions! Il ressassait son foireux passé, parlant de sa soeur, de l'une de ses soeurs en particulier. Mais aussi de ses plans pour Equestria, profitant de cet effet pour caser une petite pique qui la fit doucement sourire. Elle se montrait plus patiente désormais, elle n'était plus vraiment la même. Elle trouvait toujours l'occasion de grandir, de devenir plus perfide mais aussi plus belle dans son sens. Se sublimer dans le progrès appelait-elle ce phénomène. Cela, il ne le connaissait pas vraiment enfermé dans sa geôle, sans possibilités pour évoluer physiquement.

Elle rit, doucement à prime abord, puis de plus en plus fort, se satisfaisant de l'instant présent. Partant dans un fou rire en pressant forment le frêle corps de son fils, sans pour autant lui couper le souffle, disons qu'elle lui laissait de quoi survivre. Elle mit un long moment avant de se calmer par de petits hoquets de franche rigolade. Le desserra un peut l'étreinte qu'elle possédait sur Tristis, étant finalement calmée. De plaisir, elle ronronna presque, fourrant son museau dans le cou de son fils. Elle le sentit, huma l'odeur crasseuse, bien que sale, cela lui remémorait de bon souvenirs.

"- Tu es resté un clown dans ta prison? L'on n'apprend pas sans erreurs mon fils. Regarde toi et où ces dernières ton amenées. Tu es quelqu'un qui profite des faiblesses des autres, c'est un trait de prédateur, mais n'oublie pas qui est la dominante ici. Je sais que tu ne veux pas d'autres traits sur ton visage. Sans oublier que je peux supprimer ce qui fait de toi un Prince."

Elle empoigna ses parties avec force, menaçante et on ne peut plus sérieux. En total opposé avec son caractère plu tôt. L'imprévisibilité, ce trait formidable qu'elle détenait et pas lui. Proie et dominé, le prince ne valait pas la reine. Pourquoi es-tu si faible mon fils? Il ne valait plus grand chose à présent, dommage.

"- C'est même a se demander, pourquoi tu était si gourmand, si impatient... Tu aurais pu attendre d'avoir ta propre ruche, de pouvoir faire jeu égal avec moi, mais non tu as juste engagé une lutte perdue d'avance."

Elle soupira, tristesse de savoir cela de nouveau. Se blottissant contre lui comme si jamais rien ne s'était jamais passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristis

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 03/08/2016

Feuille du poney
Niveau:
Énergie Vitale :
30/30  (30/30)
Expérience :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Qui ose me déranger dans ma folie?! (feat Chrysalis)   Lun 15 Aoû - 22:02

Elle semblait prendre du plaisir à me dominer, la tête haute, les sabots piétinant mon corps sous son poids, les naseaux frémissants, je n'étais pas à la hauteur de ses attentes, sale et faible. Allait-elle me donner mon bain comme autrefois? Je l'espérais, malgré sa cruauté, elle avait des sabots de fée, et je les aime particulièrement... Mais sa satisfaction personnelle n'était qu'une façade, je sentais un profond ennui dans son être, et cet ennui, c'est moi qui le provoquait, et j'en étais fier! Crois tu que je ne me suis pas ennuyé, seul dans cette prison putride, Maman? On verra comment tu seras après un long moment à ne parler qu'avec toi-même, grattant le sol et les murs à en égratigner ta chitine, hurlant et suppliant qu'on daigne venir te voir et, au final, trouver de la compagnie auprès d'un rat, devenant pire qu'une bête, sadique et cruelle, le gardant en vie jusqu'à ce que la faim réclame son dû. Remarque, j'avais une paillasse en fourrure maintenant, ce n'était pas le grand luxe mais c'était amplement suffisant!

Néanmoins, mes propos semblèrent satisfaire son lot de distractions quotidiennes, souriant face à ma provocation. Qu'elle me frappe si cela assouvit sa colère face à cet échec qui lui restait encore en travers de la gorge, jamais elle ne pourra réussir, les Princesses ne sont pas aussi stupides qu'elles en ont l'air et elles l'ont prouvé en nous attaquant dans notre première ruche! Il n'y a que la vérité qui blesse après tout. Et là où elle a échoué, je réussirais! Cette Princesse lunaire allait regretter d'avoir tant massacré de petits, autant que Mère, mais qui en priorité? Surement l'alicorne à la robe bleutée, une fois Roi, je ne pourrais quitter la ruche sans la mettre en danger, ce serait ballot!

Un rire retentit dans ma prison de roche, d'abord doux et fragile puis de plus en plus retentissant, presque cristallin, un vrai fou rire qui faisait tressauter la poitrine de ma tendre et froide mère, les épaules crispées et les sabots s'enfonçant lentement dans ma chair, écrasant ma cage thoracique. Incapable d'agir avec le souffle court, j'admirais cette silhouette juchée sur mon flanc telle une déesse, ou une guerrière, qui me punissait pour mon audace par ce charmant son répétitif et mélodieux pour mes oreilles, vraiment fascinant! Puis elle fut prise de petits spasmes, les joues légèrement roses, mignon à voir sur son visage, fallait il se moquer d'elle pour qu'elle devienne aussi adorable pour les yeux? Ronronnante, elle coula son museau contre mon cou encore mutilé par ses crocs, par pur instinct, je crispai mes muscles, me souvenant encore de la dernière fois que nous nous sommes vus. C'était par ce premier geste qu'elle avait commencé à me fracasser contre le sol sans aucune pitié!

"- Tu es resté un clown dans ta prison? L'on n'apprend pas sans erreurs mon fils. Regarde toi et où ces dernières ton amenées. Tu es quelqu'un qui profite des faiblesses des autres, c'est un trait de prédateur, mais n'oublie pas qui est la dominante ici. Je sais que tu ne veux pas d'autres traits sur ton visage. Sans oublier que je peux supprimer ce qui fait de toi un Prince."

Sans me laisser le temps de répliquer, elle prit possession de ce qui était ce que j'avais de plus cher après mes projets de conquêtes, brutale, son corps ne vibrait plus des mes ondes que précédemment, menaçante et prête à exécuter ses propos, je ne pouvais que couiner piteusement sous l'intense douleur qui paralysait mon corps. Une rage sourde fit étinceler mes prunelles, à la moindre hésitation ou au moindre relachement, je me libèrerais et je te prouverais que je ne suis pas faible et aussi facile à dominer! Du temps pour réfléchir, j'en ai eu pour peaufiner mes plans là où tu devais t'occuper de Vivi la dépendante et Umbra l'idiote!? Le couinement devint grondement de gorge, ma queue fouettant l'air, mais non, la tuer maintenant ne serait pas très utile, quoiqu'il aurait été bien facile de la supprimer, tant pis!

"- C'est même a se demander, pourquoi tu était si gourmand, si impatient... Tu aurais pu attendre d'avoir ta propre ruche, de pouvoir faire jeu égal avec moi, mais non tu as juste engagé une lutte perdue d'avance."

La voix chargée de tristesse et d'un vague reproche sur la stupidité de mon combat contre elle, elle était blottie contre moi à présent, me libérant de son poids -elle a grossi, franchement, elle n'était pas aussi lourde avant!- et de son étreinte. Mais cela ne me fit pas bouger tout de suite malgré ma nouvelle liberté, ses propos avaient réussi à me toucher et à apaiser ma colère. En effet, pourquoi? Comme elle, je posai ma tête contre sa gorge, appuyant ma joue contre sa machoire inférieure, perdu dans mes pensées tout en m'enivrant du parfum de sa crinière. Comme si c'était une coutume dans notre famille après chaque réplique, un rire se fracassa contre le parois du fossé, cette fois ci c'était le mien, bien plus masculin mais pas non plus très viril, un rire de soprano, ou de jeunot. Et c'était moi qu'on traitait d'idiot? Avec la souplesse d'un vieillard après une cure de jeunesse, je me remis sur mes sabots, contournant ma très chère mère sans la lacher du regard.

-Voyons, Mère! Il est bien plus facile de prendre possession d'une ruche déjà faite et garnie de drones, que de recommencer tout à zéro! Et puis, vous n'êtes décidément pas assez fertile pour me fournir assez de reproductrices pour un tel projet il semblerait, sans vous offenser mais le temps a fini par avoir le dessus sur vous! Contrairement à ce que vous pensez, je ne me suis pas "amusé" dans cette prison, j'ai réfléchi à une contre-attaque qui nous permettrait d'envahir une nation aisément! Le coup de remplacer la princesse de l'amour pendant son mariage était une idée amusante mais au vu de vos qualités théâtrales, on aurait pu s'en passer. Non, ce qu'il faut pour atteindre les dirigeants eux-mêmes, c'est de les charmer, les séduire, comme le font tout bons poneys prêts à peupler les rues de leurs villes de pleins de petits poulains! Cadance était déjà mariée, il est donc impossible de réussir, et puis elle est bien trop prudente maintenant, de plus, le Crystal Empire ne nous serait d'aucune utilité, tout ce froid, brrr! Célestia n'est pas très fufute mais le problème est que si nous faisons du chantage, elle suppliera sa soeur de ne pas nous obéir, et celle ci s'exécutera. Il nous reste donc Luna, cette empotée qui a osé dévaster notre famille avec ses "Batponys"!? Ils ont l'air lié à elle et ils étaient très efficaces pour nous débusquer, c'est donc elle qui faudra neutraliser. On la chope, on détient le controle total sur ses "chasseurs", on menace Célestia de la supprimer et elle n'hésitera pas une seconde à nous obéir tant qu'on ne lui fait pas de mal. Ainsi, nous nous vengeons de ces deux nations, nous pouvons même les transformer en changelings puis les jeter dans la Toundra pour se venger! Cadance ne pourra pas nous tenir tête si nous avons envahi les autres nations, le souci peut-être seront les Mane 6 avec leurs éléments mais nous saurons bien trouver comment les avoir celles la, et il est toujours possible de tomber museau à museau avec une nation discrète assez agressive mais là encore, on peut utiliser les batponys pour les traquer et...

Je m'arrêtai dans mon élan, le souffle court à force de parler sans respirer, faisant les cents pas sans lui jeter un regard, concentré dans l'énumération de toutes les étapes de mon plan qui était brillant, que dis-je! Excellent! Maintenant, il me fallait poser la dernière carte de mon jeu. Mon regard soudé au sien, je lui souriais avec douceur, bien droit et la tête inclinée vers l'avant, montrant ainsi que je restais fidèle au clan et surtout à elle.

-Vous voyez? J'ai pensé pour la ruche, et uniquement pour elle! Bien sûr, pour réussir un tel prodige, il nous faut un expert. Vous n'êtes pas du genre observatrice donc mieux vaut ne pas risquer votre vie inutilement pour essuyer un second échec, Viridi a bien trop de mal dans le jeu d'acteur de par son problème émotionnel, quant à Umbra... Il ne faut pas compter là dessus non plus. Vous n'avez donc plus que moi et bien maintes fois je vous ai prouvé que de tout vos enfants, j'étais le plus charmeur avec les proies... Laissez moi sortir, s'il vous plait.

Est ce que je tremblais d'excitation à l'idée de respirer à nouveau de l'air frais et de gouter à l'amour délicat d'une jument timide? Peut-être mais qu'importe, mon plan était parfait et mon comportement actuel exemplaire, à elle de rester juste et de me donner cette chance!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queen Chrysalis
Admin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 02/03/2016

Feuille du poney
Niveau: 10
Énergie Vitale :
53/53  (53/53)
Expérience :
49/100  (49/100)

MessageSujet: Re: Qui ose me déranger dans ma folie?! (feat Chrysalis)   Ven 19 Aoû - 18:03

Du haut de ses nombreux siècles, Chrysalis contemplait ce qu'était devenu son fils. Cet être qui tremblait d’excitation alors que la seule femelle était sa propre mère! Pourtant sa réaction prouvait qu'il avait hâte de sortir depuis un moment, pouvoir utiliser son "engin" sur une jument toute fraîche. Il la faisait encore doucement rire, il était charmeur c'est vrai, le fait qu'elle soit sa mère ne l'empêchait pas de faire le beau, de lui expliquer son plan qui selon lui était parfait. Rien n'est parfait, il devrait pourtant le savoir, mais il est encore trop jeune pour réaliser la portée des choses et de chaque acte. Le plus important pour gagner, que ce soit une guerre ou bien un simple jeu, était l'information. Si le moindre paramètre manque, alors il existe une chance pour que tout cela puisse échouer et devenir un nouvelle veine tentative.

C'est pourquoi son plan aussi travaillé soit-il n'était pas parfait. Il parlait beaucoup, mais oubliait certains détails. Luna était effectivement une cible à prendre, une pièce de choix à saisir sur le champ de bataille à venir. Mais elle n'était que seconde sur sa liste, il y avait plus important. Il conclu son exposé par une tirade disant qu'il était le meilleur dans son domaine. Amateur, le meilleur n'a pas besoin de se vanter pour prouver qui il est, sa réputation parle pour lui. D'autant plus qu'il ignorait beaucoup de ses jeunes années à elle, lorsqu'elle n'était que Princesse et pas encore la divinité qu'elle était aujourd'hui. Néanmoins, il faisait des progrès non? Cela méritait récompense... mais la reine n'aimait pas sa réclamation, enfant impoli!

"- Si tu veux redevenir prince, il faudra apprendre à en avoir le langage Tristis. Ton plan n'est pas sans défauts, à commencer par le plus gros problème, nommé Twilight Sparkle et le reste de sans bande. Que fera tu une fois banni une fois encore par leur magie si puissante que aucune force en ce monde ne peut lutter contre elle? Je n'ai pas beosin de te le dire mon fils! Tu connais déjà cette douloureuse réponse. Le reste est juste également, mais ce n'est pas un plan, juste une simple déduction! Il faut attraper l'une des Manes 6 avant toute chose et lorsque sera fait, nous serons repérer immédiatement et non plans de conquêtes s'arrêterons là. C'est d'une grande synchronisation exemplaire dont nous avons besoin pour capturer à la fois l'une des amies de Twilight et dans le même temps s'en prendre à Luna. Une chose que seule notre race est en capacité d'accomplir! Tu ne m'apprend rien, n'oublie pas que j'ai des siècles d'expériences que tu n'aura jamais si tu te montre trop insolent!"

Pourtant une sorte de sourire ne la quittait pas depuis un moment. Il avait grandit c'est bien vrai, mais cela le rendait-il apte à revenir comme il le réclamait si bien?  Il faudrait le faire surveiller sans cesse, lui dicter des nouvelles règles lui étant exclusives. Mais aussi trouver le courage de se perparer au pire si jamais il recommençait. Il avait raison, il méritait quelque chose, il désirait depuis la présence de la reine, il allait être assouvit. Elle le rattrapa, le fit s'asseoir une fois encore. La reine écartait les pattes pour se placer en tailleur sur le sol. Elle le fit se déposer dans le creux de ses pattes, elle allait pouvoir lui remettre ce qui lui revenait de droit semble t-il.

"- Tu sais... tu ne peux pas me cacher longtemps tes sentiments mon fils. Je vais te donner une chose que tu veux depuis longtemps et peut-être une autre si tu es sage... Je suis la plus grande charmeuse ici, tiens le pour dit, mais les paroles sont vaines sans actes."

Alors doucement elle le caressa, son dos contre son ventre, les sabots de la reine se déplaçant lentement de plus en plus bas. Elle atteignit sa nudité, se fit douce et suave tout comme sa voix de séductrice. Elle caressa, frotta en silence sans dire un mot. Le dominant désormais d'une toute autre manière que la force ou les mots. Elle voulait doucement le pousser à bout, lui montrer que elle était aussi reine de ce coté là. Elle parla pendant ce long moment ou elle ne fit rien d'autre, sensuelle, plus suave et tentatrice que jamais, lui avouant ses plans.

"- Désormais tu sera libre, libre mais aussi emprisonné par tes actes passés. Je prend te mots comme une compréhension de tes erreurs et te récompense en échange, mais sache que l'a moindre autre tentative de me trahir ou de faire de mal à tes soeurs se soldera par une fin prématurée..."


Dernière édition par Queen Chrysalis le Jeu 1 Sep - 11:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristis

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 03/08/2016

Feuille du poney
Niveau:
Énergie Vitale :
30/30  (30/30)
Expérience :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Qui ose me déranger dans ma folie?! (feat Chrysalis)   Sam 20 Aoû - 20:57

Elle riait encore, me refroidissant au passage, j'étais parti trop loin, encore. Trop impatient, trop désireux de choses inaccessibles! Quel idiot je suis, il est évident qu'elle ne me laissera jamais sortir! Ceci sera mon tombeau, que je le veuille ou non, si je veux sortir, il me faudra le faire par mes propres moyens... Et mon plan? Ah, bien trop simple, elle n'en voudra pas, même si ce n'est qu'un brouillon et que chaque jour, il me faudra le modifier, l'adapter... Mes oreilles se plaquèrent contre mon crane, montrant ainsi ma parfaite déception. J'aurais dû m'attendre que cette rencontre se terminerait sur de mauvais termes, pourquoi étais je si naïf quand il s'agissait de Mère? Ou tout simplement de n'importe quelle jument, Umbra Luna était une vraie pourrie gatée à mes cotés, elle doit encore l'être à présent! Alors qu'attendre sa réponse m'aurait rendu impatient, j'étais las, blasé, j'avais beau faire ce qu'on attendait de moi, il fallait toujours que quelque chose rate, que je déçois, et que ça me retombe dessus.

"- Sit u veux redevenir prince, il faudra apprendre à en avoir le langage Tristis. Ton plan n'est pas sans défauts, à commencer par le plus gros problème, nommé Twilight Sparkle et le reste de sa bande. Que fera tu une fois banni une fois encore par leur magie si puissante que aucune force en ce monde ne peut lutter contre elle? Je n'ai pas beosin de te le dire mon fils! Tu connais déjà cette douloureuse réponse. Le reste est juste également, mais ce n'est pas un plan, juste une simple déduction! Il faut attraper l'une des Manes 6 avant toute chose et lorsque sera fait, nous serons repérer immédiatement et non plans de conquêtes s'arrêterons là. C'est d'une grande synchronisation exemplaire dont nous avons besoin pour capturer à la fois l'une des amies de Twilight et dans le même temps s'en prendre à Luna. Une chose que seule notre race est en capacité d'accomplir! Tu ne m'apprend rien, n'oublie pas que j'ai des siècles d'expériences que tu n'aura jamais si tu te montre trop insolent!"

Elle souriait mais ce n'est pas ça qui me calma mais ses paroles. Oh oui je le savais que ces juments étaient une menace, mais ce n'était pas elles qui l'avaient vaincu, ma tendre mère, mais bien Cadance, ou plutot, le coeur de cristal, encore un élément à neutraliser mais rien ne presse! Quand à la magie de l' "amitié" si puissante, ah... Comme la magie de la Princesse Célestia, elle ne marche que sur les coeurs impurs, les êtres néfastes aux pensées obscures, or, cela faisait longtemps que mon coeur avait perdu de sa noirceur. En quoi est ce sombre de vouloir protéger son peuple? De vouloir vivre comme les autres? D'aimer...? Ahah, non, quelle idée, Luna n'était qu'un pion, rien de plus!? Bref, j'étais pur, vierge de toutes ondes négatives! Et s'il me fallait devenir l'ami des Mane 6 pour contrecarrer leur magie et bien... Soit. C'était toujours une possibilité, il devait bien y avoir une faille dans cette magie, comme celles des Princesses. Nous sommes nés sur ces terres, nous avons le droit de réclamer ce qui nous revient comme héritage: des terres, un abri, de la nourriture. Mais en effet, sa proposition était alléchante et surement efficace, mais là encore, s'il existait un autre groupe, ce serait un échec, observons avant d'agir avant tout, et pour ça, rien de mieux que de s'élever dans cette société! Son approche me coupa dans mon raisonnement, telle une poupée, je la laissais me faire assoir pour finalement me plaquer dos contre son corps, un frémissement me parcourut à ce contact. Mais était ce bon signe d'être collé ainsi à la reine? Je déglutis avec difficulté avant de tendre l'oreille, aux aguets.

"- Tu sais... tu ne peux pas me cacher longtemps tes sentiments mon fils. Je vais te donner une chose que tu veux depuis longtemps et peut-être une autre si tu es sage... Je suis la plus grande charmeuse ici, tiens le pour dit, mais les paroles sont vaines sans actes."

Suite à ce court monologue, ses sabots prirent le relais, explorant mon corps comme si c'était la première fois... Ce qui était parfaitement le cas! Etais je au moins le premier de ses enfants a avoir eu pareille récompense? La question me surprit, je n'étais pas du genre à être jaloux, encore moins possessif, c'est donc lorsqu'elle atteignit ce qui faisait ma fierté au sein de la ruche que je m'abandonnai à ses caresses, soupirant d'aise discrètement. Je devais le reconnaitre, je n'étais rien face à elle sur ce terrain. Toutefois, elle avait tort sur un point, si elle ne m'avait pas coupé du Lien de la Ruche, peut-être que je n'aurais pu y arriver mais en étant seul coupé de tous, je suis devenu un étranger, un inconnu, et comme tout les parias, j'ai appris moi même à me défendre mentalement. Ce n'est pas bien facile de vider son esprit de toute façon!

"- Désormais tu sera libre, libre mais aussi emprisonné par tes actes passés. Je prend te mots comme une compréhension de tes erreurs et te récompense en échange, mais sache que l'a moindre autre tentative de me trahir ou de faire de mal à tes soeurs se soldera par une fin prématurée..."

Par un geste qui aurait pu être confondu avec un élan de bienfaisance sous ses pattes expertes, je levais les yeux au ciel, collant ma tête sous la sienne. Je devais bien m'y attendre, elle n'allait pas me lacher comme ça après toutes mes bêtises, néanmoins, je n'allais pas me plaindre. Et puis, je suis un ange avec mes soeurs, elle devrait le savoir! Pas de quoi s'inquiéter... Pour l'instant, je n'avais pas à m'inquiéter pour cela, plutot profiter de ce moment entre mère et fils, rien que tout les deux, dans cette prison sale et humide. Tout comme elle, je prenais mon temps, elle me dominait, certes, mais ce n'est pas pour autant que j'allais la laisser mener la danse! Son odeur m'enivrait autant que sa présence, cependant, j'étais avant tout poli, surtout quand je finissais par avoir ce que je voulais, c'est donc avec l'espoir qu'elle n'allait pas changer d'avis sur la suite des événements forts proches que je la remerciais.

-Merci... Maman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queen Chrysalis
Admin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 02/03/2016

Feuille du poney
Niveau: 10
Énergie Vitale :
53/53  (53/53)
Expérience :
49/100  (49/100)

MessageSujet: Re: Qui ose me déranger dans ma folie?! (feat Chrysalis)   Dim 4 Sep - 6:58

Il appréciait la chose, tout les mâles étaient décidément identiques à ce niveau là. Monter de haut en bas, sentir son souffle de plus en plus chaud et rapide contre sa patte alors qu'il soufflait et vibrait en union avec le bas délice qu'il ressentait. Tout pouvait être sentit de la ou la reine se trouvait, ses contractions, ses gémissements dissimulés à la hâte la douce aise qu'il prenait en même temps que le plaisir qui engourdissait ses sens. Alors que son odeur se faisait plus forte lorsqu'il se vautrait d'avantage sur le corps de sa mère. Doucement celle-ci se prêta au jeu car son fils s'emplissait de désir pour elle au fur et à mesure que la pression montait entre les deux. Il était apposé sur ton torse, jusqu'à la gorge, des points qui sont particulièrement sensible si ont y fait attention, mais la reine pouvait le prendre par l'initiative . C'est sa bouche qui descendit la première à la base du cou de son fils déposer un baiser qui se fit tout d'abord doux, mais aussi d'un coup plus sauvage, lui laissant une trace. Elle se fit plus insistante, se montrant plus dominante encore sur lui, saisissant ce qu'il lui était le plus précieux à deux sabots. Après tout ce temps, elle le ne le savait pas insensible à ce genre d'arguments.

De haut en bas elle s'amusait à stimuler son propre enfant, mais était-ce bien juste s'il n'y avait que lui qui profitait? Le voir s’exciter comme celui lui donnait à elle aussi des envies, après tout combien de temps cela faisait-il pour elle aussi? Doucement elle utilisa la queue de scorpion de son fils pour son propre plaisir, se frottant contre pour satisfaire ses envies lubriques, alors que son enfant lui pouvait tout autant sentir le bas se son corps se mouiller au rythme des frottements. Servir de jouet à quelqu'un, une expérience nouvelle pour le Prince et le sort désigné pour les faibles. Peut-être ne le resterait-il pas bien longtemps, mais au moins il aura connu plus en nature sa Reine. Dans leur légers sons de plaisirs, il se trouva que ce fut Tristis qui lâcha en premier, sentant la chaleur monter jusqu'à son paroxysme, Chrysalis le poussant à bout sans jamais s'arrêter vraiment, ce n'est que lorsqu'il eu totalement fini qu'elle se contenta  d'arrêter puis de se coller contre son dos pour elle aussi en finir. Finissant par tremble à son tour, expirant bruyamment dans son extase, elle se relâcha complètement une fraction de seconde satisfaite pour l'instant.

"- Ce genre de chose aussi il faut le partager."

Lui disait-elle en lui susurrant à l'oreille. Il était facile de séduire un mâle pour elle, ce n'était pas le premier ni le dernier à la subir ainsi. Voluptueuse, ferme, dominante et au combien attirante. Lentement la reine se releva dévoilant de nouveau sa grande beauté. De son sabot, elle brisa les entraves qui attachait encore son fils bien-aimé, le laissant libre avec une seconde chance, qui serait la dernière. Partante en direction de sa chambre royale, la reine passa rapidement sur le museau et le visage hébété de son fils le bout de sa queue comme une sorte de promesse future s'il était une fois de plus sage. Elle s'envola lui laissant une dernière vision de ses formes, retournant régner sur SON royaume que le message soit bien clair, le sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tristis

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 03/08/2016

Feuille du poney
Niveau:
Énergie Vitale :
30/30  (30/30)
Expérience :
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Qui ose me déranger dans ma folie?! (feat Chrysalis)   Ven 30 Déc - 6:10

Alors que le plaisir montait, je me fis violence pour l'oublier, déconnectant cette partie de mon cerveau dédiée à cela, laissant mon corps affamé commander mes pulsions. Ma tête collée contre son encolure, il lui était impossible de voir ce qui m'intéressait dans cette geôle. Ce qui me motivait à la laisser me malmener, cette nourriture si douce et si destructrice que je n'ai pu avaler depuis des mois! L'Amour. Ce qui faisait qu'elle n'était pas simplement une mère profiteuse des atouts de ses enfants mais NOTRE mère. Ce qu'elle m'avait refusé depuis si longtemps aussi. Un geste de sa part failli me replonger dans la passion qui nous liait en cet instant. La bougresse! Elle savait à quel point j'étais douillet au niveau du cou! Mais je parvins à me faire violence pour reprendre le plein controle sur mes pensées dérangées, c'est alors que je le vis, ma seule compagnie dans ce trou puant, celle qui m'avait bien servi jusque là, et qui allait encore m'aider finalement.

Mère était trop occupée pour s'intéresser à un rat furetant dans la crasse mais pas moi! Et dans mon état actuel, il ne fut pas bien difficile de lui arracher ce que je voulais, ma corne luisant d'une lueur magique verdatre et poisseuse, je n'eus aucun mal à l'atteindre non plus, le submergeant avant même qu'il ne puisse couiner, lui arrachant ce qui lui restait en énergie, son coeur finit par lacher après ces longs moments à me nourrir, à le déguster telle une liqueur trop forte pour la boire cul sec, mais il m'en fallait plus! Bien plus! Alors je m'en servis en elle à son insu... Mère, très chère Mère, j'aurais beau t'aimer comme tel, tu es finalement comme ce rat, tu nourris et c'est tout, tu ME nourris, et en ce sens, je te remercie, des forces, j'en ai grand besoin... Alors qu'elle savourait à son tour ce petit jeu avec mon dard, l'idée de la voir se blesser avec était alléchante... Mais passons! Je me servais dans sa source infinie d'amour maternelle, arrachant ce que je voulais comme un rapace arrachant les viscères de sa proie. De la nourriture, voila ce qu'elle était pour moi en cet instant, de la simple nourriture que je pouvais m'approprier quand bon me semble! Hélas, elle allait bientot reprendre ses esprits, je me reconnecta donc à mes instincts primitifs et laissa ses derniers me submerger, peu habitué à ce genre de geste "maternel"... Le souffle court, le corps épuisé mais la tête aux idées bien claires, je l'entendis murmurer à mon oreille:

"- Ce genre de chose aussi il faut le partager."

Je souriais doucement. Parfaitement comblé et d'accord. Il fallait partager la nourriture, même avec les rejetons détestables! Un déclic me fit sursauter et je vis mes liens tomber, je me levai en même temps qu'elle, une expression surprise sur le museau. C'était tout? Non, ce n'est pas possible! Il fallait juste ça pour me libérer?! Mon estime à son égard venait d'en prendre un coup... J'allais pour protester quand elle me caressa le visage avec le crin de sa queue, et avec, la Vague vint, violente et assourdissante, me coupant dans mon élan et mon équilibre encore instable, je m'effondrai en couinant, incapable de résister au flot émotionnel si familier et si inconnu qui envahissait mon cerveau bouillant. Ah, je me disais aussi... J'aurais dû m'y attendre... Mère ne m'aida pas pour autant, quittant les lieux avec une grace qui lui était propre, une élégance de reine, de NOTRE reine. Je n'étais qu'un simple sujet dans son royaume à présent, à moi de m'affirmer. Ce que je fis... Alors que le Lien s'investissait dans chaque recoin de mon esprit, transmettant tout aux autres, je grognai en me levant puis... Disparu. Non. Je n'avais coupé le Lien, je m'en étais emparé! Bloquant mes pensées fantasques et terrifiantes aux petits voyeurs et m'emparant de ce qu'ils avaient de plus précieux, la Connaissance. Ainsi j'appris beaucoup de choses sur le monde de maintenant en peu de temps... Un sourire étira mes lèvres tandis qu'un ricanement agita ma gorge et mes pensées, je parlais au Néant, je parlais à la Communauté...

-Je suis de retour...

Tel ce que j'étais, un Prince, je quittai ce lieu puant que je haissais tant, sans un regard sur ce qui restait de mon sujet dans ce royaume de crasse et de désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Queen Chrysalis
Admin
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 02/03/2016

Feuille du poney
Niveau: 10
Énergie Vitale :
53/53  (53/53)
Expérience :
49/100  (49/100)

MessageSujet: Re: Qui ose me déranger dans ma folie?! (feat Chrysalis)   Sam 31 Déc - 7:05

Rien de ce qu'il pourra faire ne la stoppera cette fois se disait la reine dans un sombre couloir. Elle qui venait de relâcher un fauve au milieu de son foyer qu'elle avait mit toute une vie à construire. Prudence était mère de sûreté disait-on, pourtant, le libérer maintenant semblait comme un pari au conséquences qui pourraient être funestes bien plus tard si la leçon n'avait été apprise par celui qui se pensait prince. Une deuxième chance et la dernière qu'il n'aura jamais. Une condamnation bien pire tombera la prochaine fois, comme la lame qui devra lui trancher la gorge et gorger la terre de son sang. Solution extrême peut-être, mais aussi la seule envisageable en échange de la liberté qu'elle pouvait de nouveau lui offrir. nSon seul conseil, elle lui avait déjà remit, prince en liberté conditionnelle pour le moment et étroitement surveillé, tant qu'il serait dans les parages elle s'aurait en permanence ou il se trouve et ce qu'il y fait.

Le sourire aux lèvres, la reine se perdait dans sa ruche, pensante de tout ce que pourrait se passer dans un futur à la fois proche mais aussi éloigné. Beaucoup de choses pourraient dépendre de son attitude à lui, dépendre de son enfant ne lui plaisait guère, il manquait de trop de patience pour faire un bon roi, enfin, c'était tel qu'il était avant de se faire enfermer dans ces douves sales et puants ou seuls les rats vivaient. Un sourire qui ne la quittait pas, cela faisait longtemps qu'une si douce émotion n'avait envahi son coeur. Le reste de la ruche aurait pu paniquer suite à la nouvelle de la libération d'un être si perfide, toutefois son sentiment de son simple choix s'était étendu à la totalité de ses enfants, les apaisant les uns après les autres. Ses enfants partageaient son bonheur éphémère, au son de sa voix si douce en ce jour dans l'esprit de la ruche, nombreux se sentaient bercés, peut-être même Tristis, presque tous chantaient avec elle cette joie nouvelle, comme une immense chorale silencieuse de part son aspect si intime.

La reine prit son temps pour se retirer dans son alvéole, épuisée sans vraiment avoir d'"efforts" aujourd'hui. Peut-être était-ce le contact prolongé et mental qui l'avait fatiguée à ce point. Quoiqu'il en soit, c'est les yeux fermés qu'elle venait d'y entrer, songeant déjà à un possible futur radieux pour chacun de ses enfants. Elle y pensa un court instant avant de presque immédiatement trouver le repos. Sombrant dans un sommeil sans rêve mais réparateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui ose me déranger dans ma folie?! (feat Chrysalis)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui ose me déranger dans ma folie?! (feat Chrysalis)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand on plonge dans la folie ... [PV Launysk]
» Veuillez ne pas me déranger dans ma lecture, je vous prie...
» Perdue dans la brume... - Feat Asumi
» Petite soirée dans la clairière.. [Feat Nuage d'Ortie]
» Prisonniers dans la folie, c'est ce qui nous réunit [PV Brian L. Planers]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Equestria Adventure :: Zone RPG :: Territoires des Changelings :: La ruche-
Sauter vers: